Match de foot de l’absurde

Le mardi 17 octobre 2017

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la pauvreté du 17 octobre, les 80 organisations signataires de l’Appel veulent signifier que leur mobilisation ne faiblit pas après le succès de la « Marche rouge (de colère) » du 18 septembre. Que du contraire !

Ainsi, elles invitent les partisans d’une fin du sans-abrisme à applaudir le match de foot de l’absurde qui se tiendra le 17 octobre à 14h30 devant la Bourse : « Organisation normale », une équipe soudée de 5 joueurs enthousiastes (voir leurs t-shirts), y sera opposée à l’équipe du « B.A.I.S. », dont les 9 joueurs, outre d’être en surnombre et de compter l’arbitre dans leur rang, dysfonctionnent pour la simple raison qu’ils n’ont pas tous le même but (voir leurs t-shirts).

Pour rappel, le B.A.I.S. est le nom de la mégastructure prévue dans le projet d’ordonnance régulant le secteur du sans-abrisme à Bruxelles, mégastructure qui fusionne le Samusocial et La Strada, sans tenir compte des dysfonctionnements et conflits d’intérêts déjà observés. Pire : en les institutionnalisant. En effet, pas moins de 4 missions différentes seront attribuées aux travailleurs du B.A.I.S. s’il voit le jour : opération, coordination, évaluation et orientation.

Les 80 organisations signataires répètent donc que, si beaucoup d’avancées très positives se retrouvent dans le projet d’ordonnance, leur opposition à la mise sur pied de cette mégastructure est intacte. De plus, elles insistent pour que, dans la future ordonnance, la priorité ne reste pas l’urgence (c’est-à-dire la gestion des personnes sans abri) mais inclue la prévention et le relogement.