Une nouvelle ordonnance « sans-abri » pour quelle politique ?

Le vendredi 25 mai 2018

A partir de 9h à l’entrée du Parlement bruxellois (69 rue du Lombard, 1000 Bruxelles)

Ce vendredi 25 mai, à l’occasion du vote au Parlement bruxellois de la nouvelle « Ordonnance relative à l’aide d’urgence et à l’insertion des personnes sans abri », un flyer sera distribué aux Parlementaires par le mouvement DROIT A UN TOIT/RECHT OP EEN DAK, actif depuis fin juin 2017, pour signifier que l’écrasante majorité des organisations bruxelloises engagées dans la lutte contre la pauvreté ont des réserves sérieuses par rapport à cette Ordonnance.

Elle contient des avancées significatives qui vont dans la bonne direction (par exemple, offrir un cadre légal aux « services d’accueil de jour ») mais introduit des dispositifs qui risquent de briser le lien de confiance essentiel au travail social (par exemple, le « dossier social partagé ») et prévoit la création de Bruss’Help, une nouvelle mégastructure, aux missions multiples (orientation, coordination, évaluation), qui risque de multiplier les conflits d’intérêt.

D’une manière générale, l’ordonnance n’a pas été pensée comme un outil permettant de se diriger vers une fin de sans-abrisme. Un poids insuffisant a été mis sur la prévention et la sortie de rue.